top of page
Rechercher

Retour au magasin?

Le chiffre d’affaires généré en 2022 par la vente en ligne recul de 7%.

Après une période exceptionnelle liée aux 18 mois de pandémie, l'activité connait un recul (début 2022) et une stabilisation au 2ème semestre 2022.

Seuls les produits de grande consommation (PGC) connaissent une progression en valeur à +1% aidés eux aussi par l'inflation.(volume -3%).

Les ventes de produits de, beauté, d'habillement, techniques, décoration et mobilier connaissent eux un recul important (-18% ameublement, -6% vêtements / source FEVAD).

Après cette période particulière, les consommateurs ont donc eu l'envie de revenir en magasin sans toutefois faire des dépenses d'équipement réalisées pendant le confinement.

Un marché encore en progression pour l'avenir?

Ce ralentissement ne doit pas cacher la forte croissance des ventes de 2022 face à 2019

(+ 53% les PGC notamment /source Iri). Nous ne pouvons donc pas parler d'inversion de tendance. En France, la vente en ligne a représenté 147 milliards d'euros et 10 000 sites e-commerce ont ouverts pour un total de 207 000 (source FEVAD). On peut toutefois noter l'effondrement des levées de fond des Start-up françaises du commerce en ligne (200 millions en 2022 contre plus 1 milliards en 2021) (source LSA02/2023)

L'adaptation liée à la crise : le profit et la transformation de l'e-commerce

L'inflation des coûts logistiques et marketing entrainent des difficultés nouvelles de profitabilité des sites e-marchands. Les ruptures de produits et les difficultés d'approvisionnement ont favorisé un style de e-commerce : 

les Marketplace (avec les offres des vendeurs tiers permettant une réponse aux besoins). L'inflation permet la croissance remarquable des sites de seconde main.

Ainsi Amazon, Leboncoin, Vinted forment le podium des sites attirants le plus de visiteurs en 2022.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page